Dembaya

 

Après plusieurs années d'actions pour collecter des fonds, l'opération chirurgicale de Isidore s'est déroulée le 04/02/2019. Isidore va bien, ne souffre plus et a pu reprendre une vie normale après quelques jours de rééducation. Nous continuerons de l'accompagner face à cette nouvelle perspective qui s'ouvre à lui.

Isidore

Isidore, qui aura 20 ans en 2019, est arrivé à l'âge de 6 ans à Kamzaka. Il souffre d'une dégradation importante du col du fémur associée et conséquente d'un problème de la cavité de la hanche. Jusqu'à maintenant l'âge d'Isidore était un handicap car il était en forte croissance et l'opération était difficile à envisager.

Dans un premier temps nous avions financé un appareillage pour éviter le contact, col du fémur et cavité de la hanche, en attendant de voir l'évolution de sa maladie. Mais suite à un de nos voyages au Burkina, nous avions été choqué par la dégradation de ses déplacements. En automne 2010, Isidore a pu passer des radios au Burkina et nous les avons transmises à des chirurgiens français : c'est le docteur Larbre, responsable du secteur rhumatologie de l'hôpital Lyon Sud, qui a alors assuré le suivi avec ses collègues spécialisés. En été 2011, nous avons pu profiter de la venue d'Isidore, dans le nord de la France avec le Secours Populaire, pour le faire examiner au CHU de Lille par le Dr Fron, chirurgien du service infantile.

Le diagnostique des médecins était d'attendre au moins l'âge de 15 ans pour effectuer une opération. Isidore a, en attendant, pu être équipé d'une semelle orthopédique pour compenser le handicap de sa jambe gauche plus courte de 8 cm.

En août 2015, Isidore a de nouveau pu être éxaminé au CHU de Lille. L'équipe médicale du docteur Fron donne alors son feu vert pour une prise en charge chirurgicale, plus précisément une arthrodèse de hanche.

Lors de notre voyage au Burkina Faso début 2017, nous avions pu obtenir les coordonnées d'un chirurgien français, le Docteur Laporte, qui nous a donné son accord pour opérer Isidore au Burkina. Après quelques complications administratives, l'opération a enfin pu être planifiée en février 2019. Elle a eu lieu le 4 février dans une clinique privée a Ouagadougou. Suite à cette opération, Isidore ne souffre plus, a bien récupéré et retrouve une vie normale.